les 5 erreurs à ne pas commettre pour réussir son investissement SCPI

Par France SCPI, le .
Temps de lecture : 1min
A force de discussions et d'échanges avec nos clients, nous sommes capables de vous donner les 5 conseils pour planter totalement son investissement en SCPI.
les 5 erreurs à ne pas commettre pour réussir son investissement SCPI

Cela fait maintenant plusieurs années que France SCPI accompagne ses clients et ses visiteurs dans l’achat de parts de SCPI. A force de discuter, d’échanger et d’écouter les raisons qui poussent nos clients à y investir, nous sommes en capacité de vous dire ce qu’il ne faut absolument pas faire quand on veut acheter des parts de SCPI. Si votre achat est motivé par l’une des 5 raisons suivantes, il y a de fortes chances pour que vous soyez très déçus des SCPI.

1. Investir l’intégralité de son épargne dans les SCPI

S’il y a bien une chose à faire pour planter son investissement SCPI et en être très mécontent, c’est d’y aller à fond, ne pas faire semblant. En somme, d’y consacrer toute son épargne, quelle qu’en soit la surface. La Pierre-papier (autre nom de la SCPI) est un placement financier. Mais cet outil a aussi une dimension immobilière puisque les sous-jacents sont des biens immobiliers professionnels. Alors si vous voulez échouer, faites comme les joueurs de Poker : un « all-in », misez l’intégralité de vos économies sur une seule classe d’actifs. On rappelle au passage que l’investissement en parts de SCPI n’est pas un jeu. 

2. Prendre le rendement comme unique critère de décision.

Le rendement, le rendement et encore le rendement. Pour vous, il n’y a que ça de vrai. Et d’ailleurs, peu importe le choix de la SCPI pourvu qu’elle fournisse tous les mois ou tous les trimestres ce rendement pour lequel vous avez signé. Ce fameux rendement aussi appelé « dividende » est évidemment lié à un risque. Mécaniquement, plus le rendement d’un placement financier est élevé, plus le risque est élevé. On dit du couple rendement-risque qu’il ne peut pas être séparé. Alors si vous en adoptez un, dites-vous que vous adoptez forcément l’autre.

3. Remplacer son livret A par des SCPI

Toutes vos économies sont placées sur ce fameux livret A malgré son faible rendement de 0,75%. Et à la vue du rendement, vous avez décidé de remplacer ce livret par des SCPI. Vous allez certes avoir un rendement supérieur (néanmoins sans aucune garantie), mais en cas de problème de vie (personnel comme professionnel), aucune garantie de liquidité. En clair, la SCPI est un investissement qui se conçoit sur le long terme. Nous rappelons une nouvelle fois que le sous-jacent est immobilier et qu’il ne viendrait à personne l’idée d’investir pour une durée d’un ou deux ans dans un studio ou un appartement. Conservez des liquidités court-terme, c’est essentiel.

4. Ne pas se soucier du secteur d’activité ou de la répartition géographique de la SCPI

Ne pas s’intéresser à la répartition sectorielle ou géographique de la SCPI sur laquelle vous souhaitez investir revient à acheter une voiture en ne se basant que sur des aspects esthétiques. Même si ce n’est pas la partie la plus passionnante, c’est inconcevable de ne pas « ouvrir le capot » pour voir ce qu’il y a à l’intérieur. Il est important que vous fassiez l’effort de comprendre et de savoir si la SCPI dans laquelle vous voulez placer votre argent est plutôt investie en France, en Europe, dans le secteur de la Santé, celui des bureaux, des commerces, etc. Avoir la connaissance, c’est comprendre le risque. Nous mettons un point d’honneur à ce que nos clients sachent le plus de choses possibles sur les SCPI.

5. S’en remettre au seul choix de son conseiller bancaire

Très peu de banques proposent aujourd’hui des SCPI. Et quand elles le font, c’est pour proposer des « produits maison ». Quelque unes commercialisent des SCPI de qualité mais l’offre est souvent restreinte et cantonnée à la SCPI créée par l’institution en question. Si vous demandez donc à votre conseiller bancaire classique, il aura (🤞) la plupart du temps les compétences pour vous répondre mais sera malheureusement subjectif dans son conseil. Mieux vaut privilégier un acteur qui a toutes les clés en main pour vous proposer toute la gamme des SCPI (il en existe plus de 80 sur le marché). 

Vous l’aurez compris, investir dans les SCPI exige un peu d’implication et de connaissances de la part de l’investisseur. Nous voyons trop de personnes prêtes à investir les yeux fermés. Dorénavant, avant d’investir, si vous êtes dans un de ces 5 cas, prenez peut-être un peu de recul et donnez-vous du temps.

https://francescpi.com/