Recevoir le Guide des SCPI
RECEVOIR LE GUIDE DES SCPI
Les 10 pages essentielles à lire avant d'investir en SCPI
* Champ obligatoire. France SCPI respecte votre vie privée et n'utilise vos données personnelles que pour vous fournir les services demandés. Vous pouvez vous désabonner de ces communications à tout moment, comme expliqué dans notre Politique de confidentialité. En soumettant le formulaire, vous autorisez France SCPI à stocker et traiter vos données personnelles pour vous fournir le contenu demandé.
Investissement locatif et capacité d'emprunt

Investir dans l’immobilier neuf, ancien ou en SCPI, la pierre reste une valeur sûre et rentable. Mais avant de se lancer, il est important de connaître le montant qu’un ménage peut se permettre d’emprunter.

Comment fonctionne l’investissement locatif ?

L’investissement locatif n’est pas un achat immobilier classique. L’objectif est d’acquérir un bien pour en tirer des compléments de revenu. Dans ce cas de figure, il reste tout de même les charges d’une éventuelle résidence principale. Ce sont des conditions à ne pas ignorer, en particulier lorsque cet investissement nécessite un emprunt.

La banque ne prend en compte que 70% des revenus locatifs

Pour prévenir les risques de l’investissement locatif tels que les loyers impayés ou les logements vacants, la banque ne reconnaît que 70% des revenus locatifs. Les 30% restants lui permettent de couvrir ces risques.

Pour intégrer les revenus locatifs à un profil emprunteur, il est soit possible de les ajouter à l'ensemble des revenus, ou bien les déduire entièrement des charges. Ce sont des éléments importants pris en compte par les banques dans l’étude d’une demande d’emprunt. Si le taux d’endettement dépasse les 33%, tout espoir n’est pas perdu.

Concrètement, tout dépend de la situation personnelle de l’emprunteur. Par exemple, être propriétaire ou non de sa résidence principale influence la capacité d’emprunt.

Un prêt immobilier sans apport ?

Il est rare mais pas impossible d’obtenir un prêt sans apport pour votre investissement locatif. L’essentiel est de convaincre la banque sur sa capacité de remboursement. Sans apport, le fait d’être propriétaire d’une résidence principale est un avantage notoire.

Par ailleurs, au régime réel d’imposition, les intérêts d’emprunts peuvent être déduits du revenu locatif et les frais de gestion locative, les travaux et les provisions de charges de copropriété peuvent être déduits.

Faut-il emprunter sur 25 ans ?

La rentabilité de votre investissement locatif dépend de la durée de remboursement de votre emprunt. Pour être en mesure de gérer les loyers impayés ou les périodes de vacance, il est nécessaire d’avoir à disposition une trésorerie assez importante. En choisissant un prêt long de 20 à 25 ans, les mensualités sont plus faibles, ce qui permet d’avoir des disponibilités importantes. Cependant toutes les banques n’accordent pas des prêts sur 25 ans pour un investissement locatif.

Investissement locatif et résidence principale : des taux d’emprunt différents

Il existe une différence entre le taux obtenu pour un investissement locatif et un investissement de résidence principale.En réalité, certaines banques ont des critères différents pour le locatif et sont plus hésitantes concernant ces projets. Mais dans la plupart des cas, lors d’une simulation de votre prêt immobilier, ce sont les informations personnelles qui conduisent à des taux plus élevés. En effet, le risque lié au locatif et le manque d’apport personnel sont parfois compensés par des taux moins avantageux. Et cela malgré une durée d’emprunt moins longue.

Calcul d’une capacité d’emprunt

La capacité d’emprunt se calcule grâce au montant maximum qu’un ménage est prêt à rembourser mensuellement pendant une période donnée. En fonction de vos revenus, d’un éventuel apport et de votre situation personnelle, votre capacité d’emprunt pourra varier.

Pour en savoir plus, réalisez une simulation de capacité d’emprunt.

Les difficultés pour obtenir un prêt immobilier

Emprunter sans être propriétaire

Comme évoqué précédemment, être propriétaire avant d’emprunter pour un investissement locatif est un sérieux avantage car la réussite d’un premier projet immobilier est gage de confiance. Cependant, investir avant d’acquérir une résidence principale est une idée qui séduit de nombreux jeunes actifs désireux de se constituer un patrimoine immobilier rapidement. Mais tant que la limite de taux d’endettement des banques n’est pas franchie, ce projet pourra sûrement voir le jour.

Le calcul de votre capacité d’emprunt

Le calcul de la capacité d’emprunt pour un investissement locatif est plus complexe que celui d’un achat immobilier classique. Tout dépend des revenus locatifs générés qui eux-même, dépendent du prix du bien et de sa situation géographique. Procédez comme suit :

  • Cible les villes où vous voulez investir,
  • Renseignez-vous sur le prix d’achat et de location au mètre carré dans la zone choisie,
  • Effectuez un calcul de votre capacité d'emprunt et prenez contact avec un courtier.

La domiciliation des revenus est facultative

La domiciliation des revenus professionnels est facultative. Ce qui complique parfois la tâche aux emprunteurs. Pour un investissement locatif, les banques demandent moins de contreparties. Le plus simple est alors de domicilier ses revenus locatifs chez la banque qui accorde l’emprunt. Cependant, c’est la réduction des contreparties qui pousse les banques à faire moins de concessions sur les taux.

L’investissement locatif inclut donc quelques difficultés qui remettent en question la pertinence de ce placement. En effet, il existe des solutions alternatives pour investir dans l’immobilier, comme les SCPI (Sociétés Civiles de Placement Immobilier). Moins contraignantes en termes de gestion, les SCPI permettent d’obtenir un rendement dès 200€ d’investissement.

Retrouvez un comparatif pour vous aider à faire votre choix entre la SCPI et l’investissement locatif.

Quelques questions fréquentes

Avec les taux historiquement bas, l'investissement immobilier sans apport est de plus en plus prisé. Mais est-ce possible pour tout le monde ? Si oui, comment le réaliser et pour quels types de bien ?

Lire l'article

Face aux performances de plus en plus médiocres des Fonds en Euro, il devient urgent pour les épargnants de réorienter l'épargne investie sur ces supports. Et dans cette réorganisation, la SCPI pourrait jouer un rôle important.

Lire l'article

Chacune de ces notions ne désignent pas la même structure, voici la différence entre la SCI et la SCPI.

Lire l'article

Le crowdfunding est une méthode de financement participatif permettant d'accéder à des projets à fortes rentabilité. Comment fonctionne-t-il et quels sont ses avantages ? Existe-t-il des alternatives moins risquées pour investir dans l’immobilier ?

Lire l'article

Vous aimeriez placer votre épargne mais les SCPI sont-elles liquides ? France SCPI vous apporte toutes les réponses pour revendre vos parts de SCPI facilement.

Lire l'article

Le Bitcoin, fameuse crypto-monnaie, prend de plus en plus de place dans le paysage du paiement. En effet, de plus en plus de biens de consommation courante peuvent être réglés en crypto-monnaies. Alors pourquoi pas les SCPI ?

Lire l'article

Investir dans une SCPI avec sa banque est souvent complexe. Néanmoins, une SCPI identifiée comme celle du Crédit Agricole est disponible.

Lire l'article

Chaque investisseur choisit ses placements en fonction de la rentabilité, de la sécurité mais également de la potentielle liquidité de ces derniers. Mais la SCPI est-elle liquide ?

Lire l'article

Les SCPI et le PEA sont deux produits bien différents : l’un permet d’investir dans l’immobilier et l’autre la finance. Pourtant, les épargnants s’interrogent souvent pour savoir si la SCPI est un fonds éligible au PEA.

Lire l'article

Les actifs détenus par une SCPI sont évidemment occupés par des locataires qui doivent verser des loyers. Mais qui doit gérer ces locataires ? Et qui doit gérer leurs demandes ?

Lire l'article

Aller plus loin

Pourquoi investir en SCPI ?

Placer ses économies signifie peut-être pour vous « préparer la retraite », ou « mettre de côté pour les études des enfants », ou encore « assurer mon propre avenir financier »...

Pour plus d'informations & de conseils, découvrez notre guide des SCPI.