FCPI ou SCPI : Attention à ne pas confondre

Par France SCPI
Publié le | Dernière modification le
Temps de lecture : 3 min

Avez-vous dit FCPI ou SCPI ? Dans le doute la question mérite d'être posée. Si ces deux placements n'ont rien à voir l'un avec l'autre, ils sont pourtant très souvent confondus. France SCPI vous explique donc la différence entre ces deux placements totalement différents.

FCPI ou SCPI : Attention à ne pas confondre

Entre FCPI et SCPI, la confusions est simple. Même si les termes sont très proches et qu’ils désignent chacun un placement financier, leurs deux enveloppes ne servent pas du tout à la même chose.

SOMMAIRE

  1. Qu’est-ce qu’un FCPI ?
  2. Qu’est-ce qu’une SCPI ?
  3. FCPI ou SCPI : Quelles différences ?
  4. Conclusion entre FCPI et SCPI

Qu’est-ce qu’un FCPI ?

Un FCPI pour Fonds Commun de Placement dans l’Innovation est un fonds qui investit dans des sociétés innovantes et non cotées. Il s’agit la plupart du temps de PME qui répondent aux critères innovants déterminés par la BPI. La proportion investie dans les sociétés innovantes ne peut excéder 60% du fonds. Le reste pouvant être placé en placement plus sécurisés comme des OPCVM monétaires ou des obligations.

Au-delà d’investir dans des sociétés à fort potentiel de croissance, l’intérêt des FCPI est d’octroyer une réduction d’impôts à ses investisseurs. Cette réduction est de 18% maximum de l’investissement avec une limite d’investissement (12000€ pour une personne célibataire ou 24.000€ pour un couple marié) correspond donc à :

  • 2160€ pour une personne seule
  • 4320€ pour un couple faisant une déclaration commune

En plus de la réduction fiscale, le but d’un placement FCPI est de profiter d’une forte plus-value à la revente.

Qu’est-ce qu’une SCPI ?

Une SCPI pour Société Civile de Placement Immobilier est une Société qui détient un portefeuille immobilier. Ce dernier est très souvent composé d’immobilier professionnel (Bureaux, Commerces, Entrepôts, etc.). Cette SCPI va donc se charger d’acheter et de vendre des biens, de trouver les locataires et d’encaisser les loyers.

Investir dans la pierre papier, l’autre nom de la SCPI correspond à un achat de parts en contrepartie de quoi les investisseur percevront des revenus fonciers.

Bien qu’il existe des SCPI fiscales ou des SCPI dites de plus-values, l’objectif d’une SCPI n’est absolument pas de réduire son imposition. Le principal objectif d’une SCPI est donc de servir un revenu régulier à ses associés.

Découvrir le guide des SCPI 2020 pour investir en SCPI

FCPI ou SCPI : Quelles différences ?

1. La finalité du placement

Investir dans un FCPI, contrairement à une SCPI, ne permet pas de percevoir des revenus réguliers. Le but d’un investissement en FCPI est avant tout de défiscaliser. Le second objectif du placement FCPI est de profiter d’une forte plus-value à la revente. En investissant dans des entreprises innovantes, les épargnants parient sur un fort effet de levier.

De son côté, l’investissement SCPI est synonyme de revenus constants et réguliers. Depuis la fin des années 80, la pierre-papier (l’autre nom des SCPI) a toujours servi entre 4% et 8% de rendement annuel moyen. La SCPI est un actif de rendement et pas de plus-value.

2. Le mode de détention

Les FCPI ne se détiennent qu’à travers un PEA ou un compte titres. Il est donc impossible de le détenir en propre. A contrario les parts de SCPI peuvent se détenir au nominal, c’est-à-dire en direct comme le seraient un appartement ou un bien immobilier locatif. Mais elles peuvent également être détenues au sein d’un contrat d’assurance-vie.

3. Le risque fort contre le risque maitrisé

Les FCPI font partie des FCPR (Fonds Commun de Placement à Risque). Même si une proportion non négligeable du fonds est investie dans des placements plus sécurisés, le risque pris par un épargnant est conséquent et la probabilité de de perte est très élevé.

Les SCPI, bien qu’investies en immobilier ne sont pas non plus sans risques. La valorisation du portefeuille immobilier peut varier mais c’est surtout le risque de fluctuation des loyers qui repose sur les investisseurs. Personne ne peut évidemment garantir qu’un locataire paye ses loyers. Malgré tout, ce risque reste contenu car dilué par un nombre important de locataires au sein même d’une SCPI. La multitude de biens détenus est aussi un facteur de dilution du risque.

Conclusion entre FCPI et SCPI

Même si ces deux placements ont en commun l’appel à l’épargne public ou le fait d’être des produits réglementés par l’AMF, ils n’ont pas grand rapport entre eux. Les SCPI de rendement comme les FCPI répondent à des objectifs patrimoniaux fondamentalement différents.

Pour être accompagné ou obtenir plus de renseignements sur les SCPI, vous pouvez contacter France SCPI.

Partager cet article