Où investir son épargne après le confinement ?

Par France SCPI
Publié le | Dernière modification le
Temps de lecture : 4 min

L'année 2020, placée sous le signe du Coronavirus a été une année compliquée pour tous les investisseurs. Entre liquidités peu rémunérées et marchés boursiers chahutés, il a été souvent difficile de trouver un bon placement pour son épargne. France SCPI vous oriente et vous donne quelques idées d'investissements à réaliser.

Où investir son épargne après le confinement ?

Comment les Français ont-ils placé leur argent pendant le confinement ?

Afin de savoir comment investir son épargne après le confinement, il est important d'étudier le comportement des français vis-à-vis de leur épargne en 2020. En effet, à l’issue de cette crise sanitaire du Covid-19 suivie par le spectre d’une crise économique, l’année dernière a battu tous les records du point de vue de l’épargne dans l’hexagone. Les confinements à répétition ont naturellement favorisé les placements liquides et court terme. Selon les dernières estimations, les Français auraient placé plus de 100 milliards d’euros d’épargne en 2020, année du Coronavirus. Le Livret A et le Livret de Développement Durable et Solidaire (LDDS) demeurent les placements qui ont le plus bénéficié de ces économies. A contrario, les contrats d’assurance-vie ont subi une décollecte au profit d'investissements plus liquides. 

A rentabilité égale, ce transfert d’épargne de l’assurance-vie vers des livrets bancaires prouvent à quel point les épargnants ont surtout privilégié la liquidité au rendement.

La perspective de jours meilleurs, notamment due à la vaccination généralisée et au déconfinement, amène les investisseurs à repenser la ventilation de leurs bas de laine et à se demander comment investir cette épargne à la sortie du confinement.

Comment investir son argent après le confinement ?

Avec la sortie progressive du confinement, il est important d’analyser le paysage de l’épargne et de comprendre les enjeux majeurs pour une meilleure gestion et optimisation de son patrimoine. Cela permettra de bien investir son épargne après le confinement.

Investir son épargne après le confinement dans les livrets

Durant cette période d’incertitudes, les épargnants ont privilégié les liquidités à court terme en choisissant d’épargner sur les livrets court-terme. Malgré un taux de rendement inférieur à 1%, cette typologie d’investissements demeure en tête de liste des placements préférés des Français. Et pour cause : placer son argent sur des livrets est un gage de liquidité. Il est en effet pertinent d’utiliser ces enveloppes dans un objectif d’investissement court terme. 

Néanmoins, il apparaît inutile d’y placer tout son patrimoine financier. L’équivalent d’une année de revenus peut être suffisant en considérant qu’il s’agit là d'une notion subjective. Certains préféreront conserver six mois de revenus à court terme quand d’autres y mettront toutes leurs économies. 

Placer son argent dans les livrets peut être une bonne solution pour investir une partie de son épargne après le confinement.

Investir son épargne après le confinement dans l’assurance vie

Malgré une forte décollecte en 2020 à cause de la crise sanitaire du coronavirus, placer son argent en assurance vie peut être un choix qui demeure pertinent pour les projets à moyen terme. Cette enveloppe propose plusieurs avantages tels que :

  • L’accès à différents fonds notamment immobiliers. Encore faut-il qu’ils soient bien gérés et que les arbitrages soient bien réalisés.
  • La fiscalité allégée puisque la flat tax est bien entrée en vigueur sur cette enveloppe assurantielle.
  • Une optimisation fiscale lors des droits de succession.

A l’heure du déconfinement, il faut tout de même faire attention à bien vérifier la structure des frais de l’enveloppe. En effet, ces derniers peuvent grever la performance du contrat. Entre frais d’entrée, frais de gestion et frais d’arbitrages, il s’agit d’être très attentif aux conditions de l’assureur, de l’enveloppe et du type de gestion proposée.

Investir son épargne après le confinement dans des crypto-monnaies

La cryptomonnaie est un type de monnaies numériques créées de manière indépendante non liées aux réseaux bancaires classiques. Il est possible d’y investir sous différentes formes telles que l’Ethereum ou le Ripple. La plus connue reste le Bitcoin créée en 2008 par un développeur japonais sous le pseudonyme de Satoshi Nakamoto. Et malgré la crise sanitaire du coronavirus, Le cours de cette dernière a connu une envolée durant l’année 2020, probablement grâce à un Tweet d’Elon Musk, célèbre patron de Tesla, prônant son usage.    

La crypto-monnaie semble être une monnaie d’avenir et un placement permettant de faire croître son capital très rapidement, grâce à ses performances potentiellement très importantes. C’est également, pour l’épargnant, un moyen de diversifier son patrimoine sans oublier les risques importants. En effet, même si la tendance du cours est à la hausse, la valorisation de ces monnaies n’en demeure pas moins volatile et fait supporter à l’investisseur un fort risque de perte en capital.

Son mode de détention au travers de certificats et de coffre-forts numériques peut être sujet à diverses failles. Ce placement est à l’opposé des livrets sécurisés mais offre un potentiel de gain sans limite.

Investir son épargne après le confinement dans les SCPI

La SCPI (Société Civile de Placement Immobilier), autrement appelée pierre papier, est une société qui détient un portefeuille immobilier composé d’actifs professionnels (bureaux, commerces, entrepôts, parkings, maisons médicalisées etc) occupés par des locataires. En achetant des parts de SCPI, l’investisseur reçoit en contrepartie des loyers sous forme de dividendes et ne s’occupe pas de la gestion locative, des travaux, des arbitrages, etc. L’investissement SCPI est souvent décrit comme un achat immobilier avec les avantages et sans les inconvénients.

Malgré de nombreuses craintes au 1er semestre 2020, notamment dans le secteur des bureaux, les SCPI ont fait preuve de résilience face aux aléas de la crise sanitaire du coronavirus. En moyenne, le taux de rendement distribué (TDVM) en 2020 aux associés de SCPI a été de 4,2%. Et pour ceux qui penseraient que les SCPI en sont à leur coup d’essai, il est intéressant de constater que même en 2008, alors que les marchés boursiers chutaient de 40%, la valorisation des SCPI était très peu impactée (-5%). Plus rassurant encore, sur les 30 dernières années et malgré de nombreuses crises (Immobilière, Bulle Internet, Subprime, etc.) le rendement moyen des SCPI a toujours été compris entre +4% et +8%. Probablement plus régulier et plus sérénisant que les montagnes russes des marchés financiers.

En 2020, certaines SCPI ont même versé plus de 6%. C’est le cas d’Activimmo, spécialisée dans la logistique, qui affiche un rendement 2020 de 6,05% et qui se fixe un objectif 2021 équivalent.

Au-delà du rendement, la pierre papier peut être un bon placement pour les raisons suivantes: 

  • Son accessibilité :  Il est possible d’investir à partir de 200€ au comptant. Il est même possible d’avoir recours à l'emprunt pour acquérir des parts de SCPI,    
  • Sa régularité : En achetant des parts de SCPI, l'épargnant reçoit des compléments de revenus directement sur son compte courant,
  • Son aspect réglementaire : La SCPI est en effet un produit contrôlé et réglementé par l'AMF (Autorité des Marchés Financiers),
  • Sa facilité de gestion.

La SCPI est donc caractérisée par son couple rendement risque équilibré et constitue probablement un des meilleurs moyens pour bien investir son épargne après le confinement.

 

Partager cet article