Recevoir le Guide des SCPI
RECEVOIR LE GUIDE DES SCPI
Les 10 pages essentielles à lire avant d'investir en SCPI
* Champ obligatoire. France SCPI respecte votre vie privée et n'utilise vos données personnelles que pour vous fournir les services demandés. Vous pouvez vous désabonner de ces communications à tout moment, comme expliqué dans notre Politique de confidentialité. En soumettant le formulaire, vous autorisez France SCPI à stocker et traiter vos données personnelles pour vous fournir le contenu demandé.

Tout le monde attendait avec impatience les chiffres clés des SCPI du 2ème trimestre 2020. France SCPI a récupéré en exclusivité les données officielles des SCPI pour vous livrer une analyse sur ce premier semestre 2020 pour lequel les résultats sont étonnants.

Collecte nette SCPI très faible pour ce 2ème trimestre 2020

Sans grande surprise, la collecte nette des SCPI est en fort retrait suite à la crise du coronavirus et son confinement : à peine 900 millions € pour ce 2ème trimestre. Il s’agit de la plus faible collecte nette trimestrielle enregistrée depuis le début des années 2010. Après un 1er trimestre 2020 record (2,4 milliards €), les sociétés de gestion font toutes le même constat : le nombre de retraits très restreint témoigne de la confiance qu’accordent les associés à leur SCPI. En revanche, il y a eu beaucoup de reports d’investissement. Les mois d’avril et de mai ont été très faibles en termes de fonds collectés mais une forte reprise de l’activité s’est faite sentir au mois de juin et devrait se poursuivre. En moyenne pour ce 2ème trimestre 2020, chaque SCPI a collecté 15 millions € contre 38 millions € pour le 1er trimestre. Le mois de septembre sera déterminant et donnera certainement la tendance pour le dernier trimestre 2020.

La collecte habituellement investie vers les SCPI bureaux, s’est réorientée vers les SCPI dites diversifiées. Ces dernières comportent plusieurs types de biens et viennent ainsi diluer les craintes liées au télétravail massif vis-à-vis des bureaux.

Les SCPI spécialisées profitent également de cette peur pour capter des capitaux. Et notamment les SCPI dites de Santé, thématique au centre de l’attention pour des raisons évidentes.

Un rendement moyen 2020 en légère baisse mais qui demeure solide

Le très correct rendement du 1er trimestre 2020 n’avait pas réussi à rassurer les investisseurs craignant une forte chute du dividende au 2ème trimestre. Au global, les dividendes versés pour le 1er semestre correspondent à un rendement moyen annualisé de 3,93% passant ainsi sous la barre des 4%. Ces résultats communiqués par les Sociétés de Gestion laissent présager d’un rendement supérieur pour l’année 2020. En effet, elles avouent presque toutes jouer la carte de la prudence pour ce 2ème trimestre et envisagent de probables rattrapages de dividendes pour lisser le rendement annuel au 4ème trimestre.

Les différentes catégories de SCPI ne sont pas logées à la même enseigne. La tendance du 1er trimestre est confortée puisque les SCPI diversifiées affichent un rendement semestriel annualisé de 4,34%. Parmi les bons élèves, les SCPI spécialisées dans la Santé sont dans le peloton de tête avec un rendement semestriel annualisé de 4,54%. Les SCPI résidentielles et logistiques, moins impactées par le confinement confirment leurs avances avec des rendements semestriels supérieurs à 6% annualisés. Cette crise n’épargne malheureusement pas toutes les classes d’actifs : malgré de bons fondamentaux, les SCPI spécialisées dans l’hôtellerie sont très fortement pénalisées par le confinement : leur rendement semestriel annualisé est de 1,86% soit 3 à 4 points que celles qui performent le plus. Contre toute attente et en dépit d’une crainte sur les recouvrements de loyers, les SCPI de commerces affichent un rendement semestriel annualisé de 3,6%.

Globalement, les gérants de SCPI demeurent plus confiants qu’au mois de mars dernier sur l’issue de cette année 2020. Tous s’accordent à dire que le rendement des SCPI est solide et sera probablement supérieur à 4%. Aucun d’eux ne peut prédire un nouveau confinement ou l’étendue des faillites que nous promettent tous les dirigeants à la rentrée. Certains prédisent une forte baisse de rendement non pas en 2020 mais en 2021.

Articles récents

Aller plus loin

Pourquoi investir en SCPI ?

Placer ses économies signifie peut-être pour vous « préparer la retraite », ou « mettre de côté pour les études des enfants », ou encore « assurer mon propre avenir financier »...

Pour plus d'informations & de conseils, découvrez notre guide des SCPI.