Quels sont les inconvénients des SCPI ?

La SCPI est une solution de placement très intéressante qui comporte beaucoup d'avantages (fort rendement, mutualisation du risque, facilité d'accès, etc.). Mais un placement ne peut pas présenter des avantages sans quelques contraintes. Les inconvénients des SCPI sont :

La non-garantie du rendement

Les dividendes perçus par les associés d'une SCPI dépendent des loyers encaissés. Ces mêmes loyers sont fonction du taux d'occupation des immeubles et des loyers négociés avec le locataire. Or, personne ne peut garantir qu'un locataire paye ou soit présent le mois prochain. Dans le cas des SCPI, même si les loyers peuvent fluctuer, le rendement servi aux épargnants sur les 30 dernières années a toujours été compris entre 4% et 8%. 

La non-garantie du prix de part de la SCPI

Si le prix de souscription d'une part est de 100€ en année N, il peut également fluctuer en fonction de la valorisation du patrimoine de la SCPI. De la même manière que personne ne garantit le prix d'un appartement, personne ne peut prévoir la valorisation du portefeuille détenu par la SCPI. La non-garantie du prix de part de la un des inconvénients des SCPI

Comprendre et Investir en SCPI avec le guide France SCPI

La durée de détention de parts de SCPI

La durée de détention minimale conseillée pour des parts de SCPI est de 10 ans. Il n'y a cependant pas de blocage comme dans certains fonds. Chaque épargnant peut décider de revendre ses parts quand bon lui semble. Néanmoins, les plus-values d'une SCPI sont taxées comme dans l'immobilier classique et dégressives en fonction du nombre d'années de détention. Par ailleurs, à la revente, les associés supportent des frais appelés "Frais de souscription" qui doivent nécessairement être amortis.

Pour comprendre le fonctionnement des SCPI ou pour choisir votre SCPI, vous pouvez vous rendre sur le site de France SCPI

Partager cet article