Aucune gestion et aucun risque dans les SCPI ?

La SCPI est souvent perçue comme un produit miracle. Selon certains, elle ne nécessite aucune gestion et n'engendre aucun risque. Cela n'est pas tout à fait exact.

Pour ce qui est de la gestion, on peut dire que c'est vrai : les épargnants qui investissent dans les SCPI n'auront effectivement aucune gestion à réaliser. C'est d'ailleurs un des forts avantages de la SCPI : ni locataires, ni travaux à gérer. C'est effectivement la Société de gestion à l'origine de la SCPI qui va gérer le parc immobilier. Un bénéfice non négligeable donc pour tous ceux qui veulent investir dans l'immobilier sans en avoir le temps.

Pour le sans risque, c'est plus compliqué de répondre par l'affirmative. On pourrait dire que la pierre papier, (autre nom de la SCPI) comporte des risques mais qu'ils sont maitrisés. Les 2 types de risques auxquels la SCPI est soumise sont les suivants :

Le risque locatif de la SCPI

Il correspond au fait qu'un locataire ne paye pas son loyer ou qu'un bien du portefeuille soit inoccupé. Mais ce risque locatif est très limité. La SCPI possède en effet une multitude de biens (50 en moyenne par SCPI), chacun occupé par plusieurs locataires (3 par bien en moyenne). Cette dilution de l'exposition à un bien ou un locataire permet de réduire mécaniquement le risque locatif.

Comprendre et investir en SCPI grâce au Guide de France SCPI

Le risque de variation du prix de la SCPI

Tout comme le risque locatif précédent, la variation du prix est indissociable d'un investissement immobilier, que ce soit pour un appartement ou pour des parts de SCPI. Le risque de baisse est inhérent à l'immobilier. Mais une nouvelle fois, la mutualisation des biens et des locataires permet de diluer ce risque.

Pour comprendre le fonctionnement des SCPI, vous pouvez vous rendre sur le site de France SCPI.

Partager cet article