Et si vous achetiez vos SCPI en bitcoin ?

Par France SCPI, le .
Temps de lecture : 2min
France SCPI accepte que les SCPI soient payées en Bitcoins. Cette phrase qui relève pour l'instant de la fiction pourrait devenir vraie plus vite que prévue. De plus en plus de biens de consommation courante peuvent être réglés en cryptomonnaie. Pourquoi pas les SCPI ?
Et si vous achetiez vos SCPI en bitcoin ?

Le Bitcoin, fameuse crypto-monnaie prend de plus en plus de place dans le paysage du paiement. Créée en 2008, celle-ci fait de plus en plus parler d’elle et pas seulement pour sa cotation. La Chanteuse Bjork vient d’ailleurs d’annoncer qu’on ne pourrait acheter son prochain album qu’avec des cryptomonnaies. Alors entre un album de musique et des parts de SCPI, l’écart est encore grand mais on peut imaginer que des sociétés de gestion, telles Perial, La Française AM, Voisin ou encore Primonial décident un jour de commercialiser les parts de SCPI en Bitcoin. 

Pour rappel, le Bitcoin a été inventé par un développeur japonais sous le pseudonyme de Satoshi Nakamoto dans le seul but de constituer une alternative numérique aux monnaies traditionnelles contrôlées par les banques centrales. Depuis sa création, la valeur du Bitcoin n’a cessé d’augmenter. En effet le 1er novembre 2008, un seul bitcoin valait 0,00071 € pou atteindre celui du dollar en 2011. Après un premier krach en avril 2013 ou sa valeur passe de 210€ à 39€ dans la même journée, sa valorisation finit par dépasser celle de l’once d’or en Novembre 2013 pour 1 250$. En Décembre 2017, un seul bitcoin vaut 11 000$ soit quasiment 9 300€.

Depuis sa création, les achats en Bitcoin sont de plus en plus importants. Le 21 mai 2010, un développeur de Floride achète 2 pizzas pour 10 000 Bitcoins (peut-être aurait-il dû les conserver et posséder aujourd’hui 93 M€). Le 21 novembre 2013, une Université Chypriote accepte que ses étudiants payent les frais de scolarité en Bitcoins. En 2014, malgré un abandon rapide, l’enseigne Monoprix a pensé à accepter la fameuse monnaie à ses caisses. La même année, c’est au tour de Microsoft d’accepter les paiements en Bitcoins sur son site US. Et le 1er avril dernier, le Japon reconnait la cryptodevise comme moyen de paiement légal. Autant d’exemples qui montrent que la monnaie prend de plus en plus d’ampleur malgré des mises en gardes régulières de la part des banques centrales et des autorités de tutelles.

Dernièrement le gestionnaire d’actifs français, Tobam a annoncé qu’il proposerait bientôt la cryptomonnaie dans ses portefeuilles car cela constitue une « opportunité réelle de diversification parce que non manipulable par une autorité centrale contrairement aux devises classiques » selon son fondateur et président.

Du côté des SCPI, de plus en plus de clients nous demandent si France SCPI accepterait l’achat de parts de SCPI en Bitcoin. La réponse ne nous revient pas et doit plutôt émaner des sociétés de gestion qui auront peut-être un jour intérêt à accepter la fameuse cryptodevise pour faciliter les process de transactions encore archaïques. Du côté des investisseurs, il serait évidemment novateur d’acheter des parts de SCPI en Bitcoin, mais le point le plus intéressant serait de percevoir ses revenus en Bitcoin puisque l’Etat considère encore comme taxables les cryptomonnaies seulement si celles-ci sont converties en euro. Se poseraient néanmoins des questions sur l’origine des fonds et la traçabilité des Bitcoins. Autant de questions qu’il reste à résoudre malgré l’engouement … Ne jetez pas tout de suite vos Euros, ils pourraient encore vous servir et notamment sur https://francescpi.com/ 😉